Pierre Thilloy - Compositeur - Site officiel | Pierre Thilloy - Compositeur
14869
home,page,page-id-14869,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

Presse

“Pierre Thilloy, compositeur sorcier …/… organise le chaos, légifère dans le désastre : ce fut la création le 13 septembre d’Exil », sa dixième symphonie en un terrible écho avec l’actualité. Dans la salle fameuse encore hantée par les rites sauvages du « Sacre du Printemps », le public a vécu une expérience rare avec cette fresque puissante, hallucinée, hallucinatoire.”

Christine Ducq / La Revue du spectacle – 22.09.2015

* * *

« J’ai été impressionné par votre œuvre EXIL : puissante, prémonitoire, humaine. »

Marina Bower – Directrice du Département Artistes – Agence PIAS– 13.09.2015

* * *

“Gide a passé le relais. Et Catherine Gide, par son activité, ses écrits et la Fondation qu’elle préside, sait avec élégance et générosité donner l’œuvre de son père en partage. Ainsi, mettant en pratique le « Jette mon livre » des Nourritures terrestres et l’invitation offerte au lecteur de Paludes d’écrire à son tour, Pierre Thilloy, pour notre grand bonheur, a composé son Ainsi soit-il ou les jeux sont faits, créé le 19 mai 2009, à Bordeaux. Dans l’auditorium aux vitraux colorés, Catherine Gide et Pierre Thilloy sont réunis à quelques rangs de distance et le texte d’André Gide se fraie un chemin inédit, fil ténu dans la musique des sphères. Les silences se tissent et s’émerveillent. Le nouvel Ainsi soit-il nous saisit. Il fait menaçant. Il fait glorieux. Le temps s’abolit. L’éternel s’insinue dans la nuit. Des notes de braise et d’ambre vibrent de leur humaine clarté. Bravo Pierre Thilloy.”

Martine Sagaert

 

* * *

“ La musique de Pierre Thilloy part du cœur pour aller au cœur. C’est une musique profondément humaine, chargée d’émotions et de forces qui reflètent la vie des hommes, leurs peines, leurs souffrances mais aussi leurs joies et leurs espérances. Elle s’exprime par la richesse de son orchestration, par une palette de couleurs et de sonorités d’une amplitude et d’une force impressionnantes.

La musique de Pierre Thilloy témoigne de l’humanité et de la générosité de son auteur, de ce qu’il reçoit du monde. Elle est recherche de vérité et c’est pour cela qu’elle s’écoute, s’entend et se retient si bien. Elle nous pénètre et nous entraîne au plus profond de nous-mêmes car elle vient de l’âme. Elle ne triche pas, ne joue pas avec les modes, les formes et les systèmes. Elle n’impose rien d’autre qu’un émouvant et intense regard sur le monde. Elle vient de très loin et sa force s’enracine dans l’humanité et dans le partage de Pierre Thilloy avec la vérité de l’autre. Défi exigeant et audacieux s’il en est mais que Pierre Thilloy relève avec pudeur, générosité et abnégation.

André Delacroix – Nouvel Observateur – TéléObs

 

* * *

“ It’s a marvelous work !!!!! It’s exciting, electrifying, and wonderful!!!

Arturo Llamas – XEUAA Productor – Mexico

 

+ 15 JUIN 2016 – 20H00

SAUDADES DO BELÉM – OP.​213 Suite en 4 mouvements pour grand orchestre symphonique 1. O sonho do Índio 2. Ciudade do mangueiras 3. Le Círio de Nazaré 4. A revolta da Cabanagem ​- Création mondiale – Em homenagem ao aniversário da capital paraense, o Governo......

+ ​2 JUIN 2016

Sortie officielle du livre : DE NI VERDENER Texte et illustrations de Pierre Thilloy http://www.solumforlag.no/boker/de-ni-verdener http://www.pandora-forlag.no/boker/de-ni-verdener Les 9 Mondes / De ni verdener est un conte merveilleux, qui peut être lu à tous les âges, un rêve éveillé de somnambule, une légende qui dit ce......

+ ​2 JUIN 2016 – 18H00 : tout public

Håkonshallen 11h00 & 15H​00 : scolaires LES 9 MONDES / DE NI VERDENER – Op.210 – World premiere – Musical tales from Norse Mythology Pierre Thilloy has used the Younger Edda (a collection of poems) to create music and prose for a concert performance The......